sexe-et-numerique-une-equipe-qui-marche-1
Menu

Crixus| votre expert digital

- Agence web & E-Com à Brest
//// SEXE ET NUMÉRIQUE, UNE EQUIPE QUI MARCHE

Brest, Finistère,
Bretagne, France
contact@crixus.fr
+33 (0)6 09 10 32 61

Citation du jour
Ceux qui disent que Linux c'est compliqué n'ont jamais essayé de comprendre une fille..

SEXE ET NUMÉRIQUE, UNE EQUIPE QUI MARCHE
sexe-et-numerique-une-equipe-qui-marche

SEXE ET NUMÉRIQUE, UNE EQUIPE QUI MARCHE

Hier soir, au Greenwich café à Brest, se tenait une conférence dont le thème attise la curiosité : « #sexe et numérique ».  Animée par Christel Le Coq et Damien Mutambay, cette rencontre très conviviale a fait son effet. Les remarques fusent, des éclats de rire naissent ici et là, la plupart affiche une mine réjouie ou étonnée. Réactions finalement légitimes, étant donné les éléments surprenants projetés devant ce public éveillé.
On commence soft avec l’histoire de l’évolution numérique : des VHS en 1970, à l’impression3D aujourd’hui, en passant par le Minitel, les réseaux sociaux ou encore le Smartphone, l’industrie du sexe a su s’adapter et exploiter toutes les possibilités offertes par le numérique.

Les réseaux sociaux et le sexe

À Pinterest, répond Pinsex : on n’« épingle » plus de photos qui illustrent nos centres d’intérêt, passions, hobbies, mais plutôt des photos coquines et plus si affinités. Après Youtube, apparait Youporn : célèbre site Internet qui glane des films à caractère pornographique. Instasex suit de près Instagram : il ne suffit plus de prendre une photo, d’y mettre un filtre et de la partager au monde entier mais la photo doit revêtir un aspect sexuel sans lequel Instasex n’a pas lieu d’être.
Snapchat, qui a déjà séduit 50 millions d’utilisateurs début 2014, au grand damne de Facebook, consiste à envoyer des photos ou vidéos éphémères qui s’auto-détruisent après consultation. À la base, une application vouée à l’envoi de sexto (NDLR : texto au contenu sexuel), de photos compromettantes, en toute discrétion, mais qui a finalement séduit un public jeune qui s’en empare pour promouvoir des centres d’intérêts moins embarrassants.

Les objets « hot » connectés

Grande découverte de la soirée : les vêtements connectés. Gadgets bien pensés pour l’amour à distance, ils permettent de toucher son partenaire via son Smartphone et des vêtements connectés à ce dernier. La marque Durex illustre bien le propos avec sa ligne de lingerie vibrante Fundawear.
Toujours dans la même thématique, le Japon nous étonne avec son soutien-gorge qui se dégrafe tout seul lorsque la femme est amoureuse. Appelé à juste titre le True Lover Tester, il est relié à une application Smartphone qui jauge son état émotionnel grâce à sa fréquence cardiaque.
Étant donné la vitesse et la force auxquelles il se dégrafe, mieux vaut éviter de se trouver dans un endroit public quand l’arme fatale se détache. On vous aura prévenues !
Autre trouvaille de la soirée, un chouïa plus intellectuelle mais néanmoins très ludique : le livre à réalité augmentée. Les QR Codes générés permettent de diffuser, via des supports imprimés, des contenus vivants et interactifs.

Le livre « Samedi soir, dimanche matin » édité par Bookbeo, nous illustre l’expérience. L’histoire expose une rencontre entre deux personnes en soirée. On peu « flasher » les QR Codes (parfaitement intégrés aux dessins) au fil des pages et en savoir plus sur les pensées des personnages.
Ce gadget bien pensé permet des possibilités jusqu’alors improbables : après la sortie du livre, l’agence Bookbeo pourrait modifier les liens des QR Codes et inviter les lecteurs à relire/reflasher l’ouvrage, car les souvenirs des personnages auraient été quelque peu modifiés. En effet, le temps altère nos souvenirs et les déforme. Les QR Codes sont physiquement inchangés mais l’histoire pourrait ne plus être tout à fait la même. C’est tout l’art de la réalité (augmentée) !

L’impression 3D au service du sexe

On en parlait il y a quelques semaines, l’impression 3D tient déjà une place importante dans le marketing et la communication. Mais elle a le potentiel de toucher de nombreux autres secteurs d’activités. L’industrie du sexe s’en est d’ailleurs emparée ! La marque française #FrenchCoqs propose des sextoys sur-mesure imprimés en 3D. Libre à vous de l’imaginer selon vos envies, ou encore de « cloner » votre sexe. Nouvel accessoire de mode (ou presque), on peut choisir sa taille, sa couleur, son aspect, lui apporter une fonction vibrante ou non… il y en a pour tous les goûts.

Plus d’informations sur l’impression 3D

partager : - - - -


0Commentaire , soyez le premier

Laissez un commentaire